27/05/2024
Récits et témoignages

Rémi Camus, un aventurier au fil de l'eau

Explorateur au grand cœur, Rémi Camus s’illustre dans des aventures hors du commun, avec toujours comme fil rouge la préservation de l’eau.

Explorateur depuis de nombreuses années, formateur en techniques de survie et membre de la Société des Explorateurs Français, Rémi Camus a répondu aux questions d’Xperience Sport. Après avoir traversé l’Australie en courant en 2011, descendu le Mekong en hydrospeed en 2013, fait le tour de la France à la nage en 2018, traversé la Méditerranée entre Calvi et Monaco à la nage en totale autonomie, il prépare déjà sa future aventure... descendre le Rhône en packraft, une sorte de gros canoë gonflable !

 

L'exploration face aux défis environnementaux 

L’objectif de son futur défi ? Pouvoir contrôler et cartographier la présence des PFAS, depuis la source jusqu’à l’embouchure du fleuve. Les PFAS, que l’on retrouve dans l’industrie textile ou encore l'aéronautique sont des polluants éternels particulièrement nocifs pour l’environnement et la santé. "Ce n’est pas parce que c’est propre que ce n’est pas pollué. Les gens doivent comprendre que la pollution invisible est bien plus sournoise qu’un déchet au bord de la route." À l’heure de l’urgence climatique et des effets dévastateurs de la pollution sur les milieux marins, Rémi Camus met sa voix et ses exploits sportifs au service de son cheval de bataille : la préservation de l’eau. Plus qu’une envie, c’est une nécessité pour l’explorateur d'agir pour éveiller les consciences. Lorsqu’on l’interroge sur ce que l’aventure représente pour lui, Rémi Camus est très clair : "L’aventure c’est du dépassement de soi. C'est pouvoir aller à la rencontre des autres et mettre en avant une thématique qui m’est chère : l’environnement."

 

« À chacun son Everest »

Toujours impressionné par le reflet des rencontres au fil de ses voyages, curieux de découvrir à la fois un environnement naturel et ce qu’il peut renfermer, mais surtout émerveillé par les rapports humains et la diversité des cultures, Rémi Camus a toujours une anecdote sous le coude ! À cheval entre deux mondes, celui de la nature et de l’aventure, celui d’un périple en solitaire parsemé de rencontres, et celui de l’entreprise, dans lequel il distille des conseils et des états d’esprit, l’explorateur français voit un parallèle saisissant. Lier l’aventure et l’entreprise lui permet d’apprendre et de mettre en pratique, et il n’hésite pas à mettre en lumière la ressemblance entre les deux dimensions. Ainsi, il raconte comment, lors de sa traversée de l’Australie en 2011, il a dû prendre une décision rapide, et montre comment cette prise décision est transposable au monde de l’entreprise. "J’étais en train de courir en plein milieu du bush et il était 8h30. Tout à coup, je vois un kangourou passer sur ma droite puis traverser la route. Je sors alors mon petit camescope et je filme la scène. Malheureusement pour l’animal, un camion qui arrivait derrière le percute, le laissant mort sur le bas-côté. J’ai alors fait preuve de pragmatisme et d’opportunisme en consommant, au bord de la route, un kangourou. J’ai pu m’hydrater et m’alimenter en prenant simplement ce qui se présentait devant moi. C’est ce que je conseille aux aventuriers novices lors de mes conférences : faire preuve de pragmatisme et d’opportunisme."

Le conseil phare de Rémi Camus réside donc dans une sorte de leit motiv, nous sommes les seuls décisionnaires de nos vies. Lorsqu’il parle de survie, il aime rappeler l’importance cruciale de l'adoption d'un comportement purement pragmatique. Pour être le plus efficace possible dans des situations difficiles, Rémi Camus se prépare à toutes sortes d'éventualités en amont. Aussi, lorsqu’il s’agit de relever des défis, qu’ils soient au sein de l’entreprise ou dans sa vie personnelle, il aime rappeler que chaque individu est capable de vivre ses aventures " À chacun son Everest. Nous sommes tous capables de vivre de belles aventures. Nous n'avons pas besoin de viser la plus haute montagne du monde pour que l'aventure soit extraordinaire."

Nous avons demandé à Rémi Camus quels thèmes il avait pour habitude d’aborder lors de ses conférences, et il nous a livré trois thématiques qui, selon lui, trouvent un chemin commun : le fait d’oser faire les choses, la thématique de l’eau comme combat environnemental et le parallèle entre l’aventure et l’entreprise. Rémi Camus insiste sur un verbe : oser. Cher à son cœur et définissant son parcours jusqu’à aujourd’hui, le verbe oser marque un besoin de prendre possession du temps sans le laisser filer, de s’affranchir du regard et des freins sociétaux pour suivre son rêve. "Avant tout ça, j’étais maître d’hôtel dans la restauration, puis j’ai juste osé me lancer dans l’aventure." Aussi, son attachement particulier à la cause environnementale nourrit chacune de ses expéditions et apparaît toujours comme fil conducteur lors de ses interventions en entreprise,. Et lorsqu’on lui demande quel est le point commun entre le monde de l’exploration et le monde de l’entreprise, il nous répond simplement que « c’est exactement la même chose ! ".

De ses initiations à la survie, Rémi Camus retient avant tout la notion de partage au sein du groupe. Confrontés à des situations difficiles, pendant lesquels les nerfs sont mis à rude épreuves et où les corps s’échauffent, les aventuriers qu’il forme ressentent une vraie connexion, non seulement avec la nature, mais aussi et surtout avec leurs partenaires. Il tient à noter que ce sont ces moments justement qui forgent l’humain et desquels naissent des relations vraies et sincères. "Certaines personnes arrivent parfois avec des aprioris, personne ne se connait, et au bout de deux jours, ils deviennent les meilleurs amis du monde ! Tout au long de l'expérience, un lien unique se créé parce que ces apprentis aventuriers dorment ensemble sous la pluie, galèrent à faire du feu et partagent des moments difficiles. J’essaye de montrer aux gens l’importance de se déconnecter de la vie de tous les jours, de son téléphone portable, pour se reconnecter à quelque chose de beaucoup plus naturel : la rencontre avec les autres, le partage."

 

Rémi Camus x Xperience Sport

Mais alors, Rémi Camus chez Xperience Sport, qu’est-ce que ça donne ? Pas avare de blague, l’explorateur français sait comment amuser la galerie ! Mais derrière son grand sourire et sa gaieté communicative, nous pouvons distinguer tout le sérieux et toute la rigueur qu’il met dans les initiations à la survie qu’il propose sur notre plateforme. À la journée ou à la demie-journée, Rémi Camus vous offre la possibilité d’évoluer à ses côtés en pleine nature et d'apprendre à gagner en autonomie, vous donnant les clefs du BÉABA de la survie ! 

S’il affirme que "tout le monde rentre vivant" de ses expériences Aventures, il nous explique : "Grosso modo, nous parlons des rudiments de la vie en pleine nature. Le terme survie est un terme très accrocheur sur les réseaux sociaux, mais finalement il s'agit simplement de la vie en pleine nature." Selon lui, les termes "stage" et "survie" ne peuvent pas s’employer ensemble. L’objectif de ses expériences Aventures est donc simple : parler des rudiments en pleine nature, apprendre à faire du feu, à lire une carte, apprendre à s’orienter, à passer un appel, à mettre en place un bivouac, et sutout apprendre à être pragmatique et opportuniste ! Rémi Camus tient également à mettre en avant le manque de communication dans nos sociétés ultra-connectée et ajoute : "À l’heure actuelle, le manque de communication est une vraie problématique ! À la fin de la journée, si vous êtes sages, un petit challenge vous attendra !"

Pour une initiation à la survie ou pour une conférence en entreprise, Rémi Camus caractérise son partenariat avec Xperience Sport par la recherche du partage. Conscient que l’échange est un des leviers de la réussite, il nous explique comment, dans l’entreprise et dans l’exploration, la cohésion d’équipe, l’entraide, l’engagement et le respect font sens ensemble.

« Chers Xperienceurs, un stage de survie va au-delà du bivouac en pleine nature pour apprendre à faire du feu. Ce que je vous propose, c’est une reconnexion à vous-même et aux autres. »

 

Crédit photo : Jean Philippe Gimenez

À lire également

    20/05/2024
    Récits et témoignages
    Julia Chérot : l'éclosion de la pépite du 800m français
    Athlète de haut niveau, Julia Chérot est le futur du 800m féminin français.
    23/04/2024
    Actualité du sport
    À l'aube des Championnats de France de course en montagne 2024 : Elise Poncet se confie
    À quelques jours des Championnats de France de course en montagne, découvrez l'interview d'Elise Poncet.
    01/03/2024
    Sport et entreprise
    RSE des entreprises et sport de haut niveau : les similitudes
    Le lien intime entre la RSE et le sport en entreprise !