20/05/2024
Récits et témoignages

Julia Chérot : l'éclosion de la pépite du 800m français

Athlète de haut niveau, Julia Chérot est le futur du 800m féminin français.

Étoile montante de l’athlétisme français, Julia Chérot n’en fini plus de surprendre. Spécialiste du 800 mètres, la pensionnaire de l’Athlé Pays de Vannes s’est imposée ce week-end lors des Championnats méditerranéens U23 à Ismaïlia en Égypte.

 

Avec son sourire radieux, Julia Chérot était aux anges ce samedi sur la ligne d’arrivée des Championnats méditerranéens U23. En s’imposant en 2’07’’63, la triple Championne de France Espoir du 800 m remporte la médaille d’or sur cette compétition pour la première fois de sa jeune carrière. Après une médaille de bronze obtenue à Pescara en 2022 et une médaille d’argent à Valence en 2023, Julia ajoute un nouveau titre à son palmarès.

 

Une progression linéaire

Avant cette course, Julia Chérot avait parfaitement entamé sa saison sur piste en établissant un nouveau record personnel sur 800m en 2’02’’80 à Décines au Meeting National de l’Est Lyonnais. « Je suis très contente de ce début de saison. À l'accoutumée, je suis un peu plus lente lors de mes courses de rentrée avec des chronos aux alentours des 2’05’’. Avec ce nouveau record, j’ai revu mes objectifs à la hausse. » De bon augure pour la suite de sa carrière. Ambitieuse, Julia ne se fixe aucune limite. « J’essaye d’augmenter mes heures d’entraînement progressivement. J’ai beaucoup d’efforts à réaliser sur la partie musculation et sur le foncier où je ne pense pas encore avoir atteint toutes mes limites. » Faisant face à une très forte concurrence, à l’échelon national sur 800 mètres, la jeune bretonne continue son apprentissage et engrange de l’expérience aux côtés des meilleures. Rénelle Lamote, Charlotte Pizzo, Clara Liberman ou encore Léna Kandissounon, voici un petit aperçu des meilleures athlètes auxquelles doit se confronter Julia tout au long de l’année. À la fois patiente et déterminée, la Vannetaise sait très bien que son heure viendra. « Cette densité nous pousse à aller toujours plus vite et à nous surpasser. À l’heure actuelle, j’essaye de rivaliser avec les meilleures françaises sans pour autant vouloir les dépasser. » Réaliste quant à ses chances de participer aux Jeux de Paris cet été, la triple Championne de France Espoir du 800m ne perd pas pour autant espoir et s’est fixée comme objectif les Jeux olympiques de Los Angeles en 2028. « J’ai conscience que j’ai très peu de chances d’être sélectionnée pour les Jeux de Paris. Pour cela, il faudrait que j’explose mon record personnel. Cet événement est dans un petit coin de ma tête mais je ne me fais pas trop d’illusions. Les JO de Los Angeles seront quant à eux un réel objectif, même s’il y aura de nombreuses compétitions auparavant. »

 

« Vannes, un petit cocon »

La protégée de Régis Quilleré a découvert le 800m à son entrée au lycée. Fraîchement débarquée à Vannes après le déménagement de ses parents, Julia s’inscrit alors au club d’athlétisme de la cité des Vénètes. « Avant de m’inscrire, j’étais un peu impressionnée par les athlètes qui étaient licenciés au club. J’ai pris mon courage à deux mains, j’ai réalisé une première séance où j’ai rencontré Régis et il m’a très rapidement prise sous son aile. » Depuis ces premières heures sur la piste de Kercado, la championne et son mentor ne se sont jamais quittés. « Nous sommes très fusionnels, nous avons établi une vraie relation de confiance au fil du temps. Je le laisse gérer mon planning de saison et nous échangeons très régulièrement si un doute s’immisce. » Aujourd’hui étudiante à l’Université Bretagne Sud et athlète de haut niveau, Julia est une jeune femme épanouie. « J’ai eu la chance de pouvoir bénéficier d’un aménagement d’études. Ce dispositif m’a permis de réaliser ma troisième année de Licence sur deux années. J’ai donc pu faire plusieurs stages en entreprise tout en participant aux compétitions sportives. Les études me permettent de garder un lien social et de penser à autre chose que l’athlétisme. » Sollicitée à plusieurs reprises pour partir à l’étranger, Julia a toujours décliné les offres et fait le choix de rester auprès des siens. « Ici, à Vannes, je suis dans un petit cocon ! C’est ici que je me sens le mieux. Durant l’année, les stages d’entraînement me permettent de faire une coupure sans pour autant quitter ma famille trop longtemps. Mon dernier stage en Afrique du Sud a été très enrichissant et m’a permis de rencontrer de nombreux athlètes. »

 

Un manque de moyens financiers

Pour toucher du doigt son rêve olympique et tutoyer les sommets, Julia Chérot peut compter sur le soutien financier de la ville de Vannes, de l’Agglomération et la Région Bretagne. « Ces différents organismes me soutiennent financièrement et me permettent de partir en stage. » Néanmoins, comme de nombreux sportifs de haut niveau, Julia tire la sonnette d’alarme sur le manque de moyens qui leur est accordé pour pouvoir partir en stage et continuer leur progression. En effet, Julia est dans l’obligation d’apporter une contribution financière personnelle pour se préparer dans d’autres pays. « En athlétisme, les aides arrivent d’une année sur l’autre. Il suffit d’une grave blessure pour perdre la grande majorité des aides. En tant que sportif de haut-niveau, nous ne nous sentons pas suffisamment soutenus. » Mais Julia peut également compter sur le soutien sans faille de ses proches. « Mes parents, mon copain, mes amis, ils sont d’une aide indispensable dans les moments les plus délicats. Ils me connaissent par cœur. »

Alors où s’arrêtera Julia Chérot ? Seul l’avenir nous le dira !

À lire également

    14/05/2024
    Actualité du sport
    Maroussia Paré : top départ vers les Jeux olympiques de Paris 2024
    Après deux qualifications aux Jeux olympiques de Rio et de Tokyo, Maroussia Paré est en route vers les sélections des Jeux de Paris.
    06/05/2024
    Récits et témoignages
    Nicolas Fleury : l’équilibre d’une vie sur deux roues
    Ancien champion du monde de VTT trial avec l'équipe de France, Nicolas Fleury se réinvente à travers les shows de VTT freestyle.
    06/05/2024
    Récits et témoignages
    Mathieu Thomas : le(s) Je(ux) en valent la chandelle !
    Après sa non-participation aux Jeux de Tokyo en 2021, Mathieu Thomas, champion de parabadminton espère bien décrocher son ticket pour Paris 2024.